Gérard Sol, ébéniste et constructeur naval aveyronnais

Cet ébéniste aurait pu continuer toute sa vie à faire des chaises et des tables, des lits en chênes. Bref du beau classique comme ces magnifiques boiseries du château d’Albinhac qu’il a réalisées.
Mais à Thérondels, il y a ce lac de Sarrans tout proche, cette étendue d’eau obsédante de calme de beauté créée depuis les années trente avec le barrage sur la Truyère. «Moi je voulais y naviguer.
Mais pour faire monter une pénichette à Sarrans, tintin !!! J’ai eu l’idée de concevoir un bateau maison.» Gérard pense à un mariage entre une coque alu et une armature de bois avec large baie vitrée et cloisons, offrant sur une surface de 36m2 , deux chambres une salle de bain et un séjour kitchenette. Le tout motorisé par un petit moteur de 25 ch. Il conçoit une maquette voilà six ans. Le résultat lui plait tant qu’il décide de passer à l’échelle 1.


«On me prenait pour fou.» Voilà trois ans, Gérard Sol dépose la demande d’agrément aux affaires maritimes.
«J’ai été le premier étonné lorsque j’ai déposé mon brevet aux affaires maritimes et que le responsable m’a expliqué que ce concept n’existait pas en France.»
Il vient d’obtenir son agrément qui fait de lui l’unique constructeur naval aveyronnais. Sur le plan du concept, le coup de génie de Gérard est aussi juridique.
Car son «House-Boat » est d’abord un bateau, ce n’est pas une maison flottante, qui nécessiterait à la fois un permis de construire et dont la mise en place serait susceptible d’être interdite par l’EDF.


Son house-boat en location comme gîte ne désemplit pas.
Preuve que le marché est là aussi fort que l’attrait pour les péniches et pénichettes. Armé de son brevet et de son produit, Gérard va pouvoir s’attaquer au marché encore peu défriché des plaisanciers des lacs. Et des lacs, il y en a beaucoup en France, terre de barrages mais ailleurs dans les pays nordiques ou le Canada.
Pour le moment, le Cantal tout proche lui a déjà commandé trois exemplaires destinés au barrage de Saint-Etienne Cantalès dans le Cantal à proximité d’Aurillac. Son faible tirant d’eau de 50 cm lui permet de débarquer sur les plages. Ce qui est impossible aux péniches.


 

 

Marées humaines agglutinées sur les plages trempant dans une eau de mer aux couleurs d’huile solaire sont pour vous un cauchemar, vous rêvez à de grands lacs frais et silencieux bordés de forêts majestueuses pour pêcher, rêver, nager.

Sur les 1000 hectares du lac de Sarrans, à la pointe nord de l’Aveyron en plein Carladez, vous trouverez votre bonheur avec le « Lacustra» de Gérard Sol.

Ce génial artisan ébéniste de Thérondels a conçu un bateau maison à fond plat qui permet de naviguer sur les dizaines de kilomètres du lac et ainsi de dormir à chaque nuit devant un autre paysage. Au calme au-dessus de l’eau et sans craindre une tempête. Les eaux du barrage de Sarrans ne connaissent que le léger frémissement que leur apporte la brise.

«J’ai privilégié le confort de vie à bord,» explique Gérard. Son house-boat offre sur une surface de 36m2 , deux chambres, une salle de bain et un séjour/kitchenette doté de tout le confort moderne. Le groupe électrogène alimente en énergie la micro-centrale de retraitement de l’eau et le jeu des batteries pour la nuit, lorsque le bateau est au mouillage. Le house-boat motorisé par un petit moteur de 25 chevaux se conduit sans permis. Le bateau est homologué pour transporter douze personnes et dispose de six couchages.

Fanas de pêches ou de calmes ou d’évasion durant le week-end dépaysement assuré. Et son bateau n’est pas simplement idéal pour les baignades d’été. «En septembre, on peut monter au nord du lac écouter bramer le cerf descendu de l’Aubrac. C’est fascinant. » raconte l’ébéniste.

 

Réservation
tél : 05 65 66 14 06
email : gerard.sol@wanadoo.fr

site internet

retour haut de page