Quelques villages et leurs histoires...

Castel Noël, anciennement Calhac
En 1010, le château de Calhac est légué par Agnès, vicomtesse de Carlat et veuve de Gilbert 1er, à son fils Bernard lors du partage des biens de la vicomté entre ses trois successeurs. Il restera dans cette famille jusqu’à la fin du XVIIIème. L’édifice prendra le nom de Castelnovel au milieu du XIV° s., suite à sa reconstruction sans doute par Astorg de Carlat.Campheyt
Une manse de Camfaet est évoquée en 1010, lors du partage de la vicomté par Agnès. Camfaet revient à son fils Bernard.Casternac
En 919-920, Sénégonde et son mari Airadus donnent à l’abbaye de Vabres une « villa » de Castrairanicas, située dans la viguerie de Carlat. J.Bousquet (« Le Rouergue au premier Moyen Age ») pense que ce lieu correspond à Casternac.

Frons
En 906, Raoul, abbé de Conques donne en prestaire à Gauzbert, Uldegarde, sa femme et Rodac, son fils la « villa » de Frontis située « in pago Rutenivo », mention qui pourrait correspondre à ce village.Entre 955 et 986, Matfredus, clerc, donne une mansede Frontis à l’abbaye située cette fois « in pago Arvenico ». Du fait de cette appartenance mouvante entre deux provinces sur quelques décennies, on peut penser que le toponyme de Frons pourrait avoir pour signification: frontière. Cependant, la rivière de l’hirondelle qui porte le nom de Guiradela en 1277 (altération de Guirandelle : limite) pourrait également être la frontière entre les deux provinces au haut moyen âge (comme aujourd’hui).

Jou
En 1087, 1117, le texte du Cartulaire de Conques mentionne un mas à Jou. Le nom de Jou provient d’un lieu de culte à Jupiter.

Ladinhac
La première mention apparaît en 918, avec la donation par Bernard, vicomte de Carlat, à Brioude, de l’église St Pierre et Ste Marie de Ladinhac « in patria Rotanica ». Les parties les plus anciennes de l’église actuelle date du XIII° s.

Mandilhac
Le château de Mandilhac est mentionné en 1010 lors du partage de la vicomte par Agnes entre ses trois fils.

Nigresserre
Un bien de Nigresserre apparaît en 1010 lors du partage de la vicomté. L’appartenance de Neira Serra à l’ordre des hospitaliers apparaît en 1312, vraisemblablement précédé par les Templiers.

Le Montheil
Il faut attendre 1284 pour présupposer l’existence de ce village avec le premier Montheil connu.